Parcours lumière en cité médiévale de Montluçon
Montluçon s'illumine

Parcours lumière en cité médiévale de Montluçon

Voyage au cœur de la cité médiévale

À la nuit tombée, laissez-vous guider par les lumières bleues et voyagez au cœur de la cité médiévale !

Laissez-vous absorber par cette déambulation au cœur de la ville de Montluçon à la découverte des monuments les plus emblématiques de la cité des bords du Cher !

130 plots LED sont déployés à travers la Cité médiévale, formant une balade de près d’un kilomètre et demi. Pendant votre cheminement, vous découvrirez dix points d’intérêt telles que la Tour Fondue ou la place Saint-Pierre.

Appréciez les richesses architecturales et son patrimoine sous un angle original…
Une promenade familiale pour  découvrir sa ville autrement.

Le parcours commence sur la place Piquand et il suffit ensuite de flâner en suivant les loupiotes bleues au niveau du sol. Un plot clignotant indique où s’arrêter pour découvrir un point d’intérêt. Pour l’heure, un dépliant est disponible à l’Office de Tourisme, retraçant le chemin et vous donnant de précieuses explications, mais à terme, des QR codes placés sur les points d’intérêt permettront d’accéder à ces détails directement via son smartphone.

Les plots sont programmés pour un allumage de cinq heures. Ils fonctionnent à l’énergie solaire et s’allument dès la tombée de la nuit.
En hiver, vous pourrez profiter de cette mise en lumière entre 17h et 22h tandis qu’en été, ce sera entre 22h et 3h du matin.
Il est également à noter que l’éclairage sur les bâtiments s’éteint, lui, à minuit, selon la législation.

Vous pouvez également retrouver le dépliant en téléchargement au format pdf : Parcours Lumière Ville de Montluçon.

1/ Château des Ducs de Bourbon

Le château, surplombant la ville, était défendu par une enceinte de 10 tours. Bien qu’un château était présent à cet endroit dès le XIIIème siècle, on doit l’édifice actuel à la reconstruction menée par le duc Louis II de Bourbon au XVème siècle.

Le corps de logis rectangulaire, orné de fenêtres à meneaux, est flanqué d’un imposant donjon crénelé.

Il constitue l’identité même de la ville, symbolique que l’on retrouve d’ailleurs sur le blason ! (D’azur au château d’argent, posé sur une montagne d’or, le tout surmonté d’un soleil de même).

2/ Château et square de la Romagère

Cet ancien château appartenait à la famille Legroing de la Romagère, originaire de Saint-Sauvier, famille noble, dont les origines remontent au XIIème siècle.

Au décès de la dernière descendante, la comtesse de la Romagère, la vaste propriété est démantelée et le château est divisé en plusieurs appartements vendus à des particuliers. Le portail a disparu pour laisser place à un square propice à la flânerie.

En effet, la comtesse avait fait part, dans son testament, de son souhait de léguer le parc à la ville.

3/ La Tour Fondue

Il s’agit d’un ancien hôtel particulier qui tient son nom de son dernier propriétaire : le comte Henri de la Tour Fondue. Célibataire, sans enfant, mécène de nombreuses sociétés culturelles ou sportives, il est le fondateur de l’Union Sportive Montluçonnaise.

Maison à pans de bois du XVème siècle, la tour est un vestige de la Porte des Forges, qui était l’une des quatre portes d’entrée de la ville médiévale (avec les portes Bretonnie, Saint-Pierre et des Cordeliers).
Le bâtiment, propriété de la ville de Montluçon depuis 1946, abrite notamment aujourd’hui l’Office de Tourisme de la Vallée du Cœur de France.

4/ Le Théâtre Municipal Gabrielle Robinne

Établi à la place de l’ancienne chapelle des Ursulines, il est terminé en 1913 et inauguré en 1914, en présence de Gabrielle Robinne, la plus célèbre actrice du XXème siècle, et montluçonnaise de surcroit ! Il est alors considéré comme l’un des joyaux des théâtres de province.

La façade, de style Louis XVI – 1900, présente un riche décor sculpté et les inscriptions « Tragédie », « Musique », et « Comédie » rappellent  la vocation du lieu.

5/ L’Hôtel de Ville

Il est à l’emplacement du couvent des Ursulines, construit au XVIIème siècle.
De 1792 à 1909, les assemblées municipales se tenaient dans l’ancien couvent. En 1909, l’édifice est
abattu et la municipalité, sur les plans de l’architecte Gilbert Talbourdeau, fait bâtir l’Hôtel de Ville
actuel sur les mêmes fondations. Il est inauguré le 15 décembre 1912.

6/ le Mupop – Music Museum

Inauguré en 2013 à l’occasion de la Fête de la Musique, le MuPop c’est un lieu incontournable à découvrir, une expérience unique à vivre. Il abrite la plus grande collection d’instruments et objets musicaux de France.

En passant d’une salle à l’autre, vous plongerez au cœur de la musique, selon vos envies et votre humeur, du bal musette au rock, de la musique traditionnelle à la fanfare, il y en a pour tous les goûts !

En installant ce musée dans les anciens hôtels particuliers Charnisay et Méchain, restaurés et réhabilités, les architectes ont fait le pari d’allier modernité et tradition.

7/ Le Passage du Doyenné

Ce passage voûté sur croisée d’ogives tire son nom du doyen du chapitre Saint-Nicolas.
Les fortes nervures retombent sur des corbeaux sculptés représentant des visages.
À l’époque, il existait deux églises, de part et d’autre du passage : la chapelle Saint-Louis (dont il reste encore les contreforts sur votre gauche) et l’église Saint-Nicolas (à votre droite), qui fut complètement détruite après la Révolution.

8/ L’église Notre-Dame

La reconstruction de cette église gothique se déroule de la fin du XIVème siècle à la fin du XVème siècle, sur l’emplacement d’une ancienne église romane. On peut en voir encore quelques vestiges aujourd’hui, au niveau du chevet.

De plan atypique, sa façade à pans coupés était destinée à ne pas gêner l’accès au château.
L’église Notre-Dame abrite de nombreuses sculptures et éléments de mobilier classés.
Prenez le temps de regarder dans la chapelle de Semaine pour admirer le polyptyque « La vie de la Vierge », qui date de la fin du XVème, début du XVIème siècle.

9/ Rue de la Fontaine

Depuis des siècles, cette fontaine alimente la ville en eau. L’eau arrivait de la source mère des Conches par des conduites émaillées à l’intérieur et enrobées de béton, remontant à la période gallo-romaine.

Après quelques transformations, elle a retrouvé son apparence du XVème siècle avec un bassin octogonal. Les bornes fontaines en fonte qui avaient pris place au XIXème siècle au bord du bassin ont simplement été déplacées au fond de la placette.

10/ La place Saint-Pierre

Probablement la plus caractéristique de la cité médiévale, la Place Saint-Pierre nous dévoile de magnifiques maisons à pans de bois et à encorbellement. En son centre, l’église Saint-Pierre, du XIIème siècle, est un joyau de l’architecture romane, mêlant influences auvergnates et berrichonnes, notamment par la croisée du transept raccourcie avec des passages latéraux dits « passages berrichons ».